Prise de conscience des performances extra-financières pour un nouveau capitalisme

Aujourd’hui il existe de plus en plus de contraintes légales qui obligent les entreprises à publier leurs indicateurs de performances extra-financières. En Europe par exemple, les sociétés de plus de 500 salariés sont obligés par la Directive 2014/95/EU.

 

En France, plus spécifiquement, l’article 173 de la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte impose aux sociétés de gestion

 

Dès lors, les gestionnaires financiers français ont pour obligation de communiquer sur les risques climatiques des actifs financiers de leur portefeuille.

 

D’autre part, ils doivent évaluer la part des actifs verts de leurs investissements et définir une stratégie visant à réduire l’impact carbone de leurs actifs.

 

En effet, les données financières pour les données financières ne suffisent plus.

 

S’ils permettent de faire ressortir les performances financières, de rentabilité, de résultat d’exploitation, etc., les comptes de résultats et bilans comptables traditionnels doivent être complétés par les indicateurs de performances extra-financières.

 

Une tendance qui va s’accélérer dans les années à venir. En fait, on s’éloigne progressivement des investissements qui ne visent qu’à faire plus d’argent… et c’est tant mieux.

 

 

Difficultés pour obtenir les indicateurs de performances extra-financières

Avec une bonne organisation comptable et financière, il est extrêmement simple de mesurer les performances financières d’une entreprise. Néanmoins, lorsqu’il s’agit d’obtenir les indicateurs de performances extra-financières, les mesures sont un peu plus délicates à faire.

 

En effet, contrairement aux aspects purement financiers, il n’y a pas encore de processus standardisé de mesure des performances extra-financières. Dès lors, beaucoup d’entreprises créent et déploient leurs propres indicateurs en interne.

 

Aujourd’hui, plus de 135 entités produisent des indices, des rangs et des notations de la performance ESG des entreprises ou des fonds. Dans ces conditions, la comparaison des indicateurs de performances extra-financières entre les fonds d’investissement ou les entreprise est très difficile pour les investisseurs.

 

En fait, la nature même des données nécessaire pour établir les indicateurs de performances extra-financières d’une entreprise rend les choses compliquées.

 

Il est en effet difficile de collecter les informations, de s’assurer de leur fiabilité et de traiter ces informations assez rapidement pour établir un rapport lisible dans les temps.

 

Selon le cabinet Novethic, spécialisé en finances durables, il peut se passer jusqu’à deux ans entre le moment où l’entreprise procède aux mesures et le moment où les performances extra-financières sont utilisées par les fonds d’investissement.

 

 

Évolutions possibles des indicateurs de performances extra-financières

Les principales évolutions nécessaires dans les indicateurs de performances extra-financières concernent l’harmonisation. Comme nous venons de l’évoquer, cela permettrait de pouvoir comparer les entreprises entres elles.

 

Les Objectifs de Développement Durables (ODD) définis par le Global Compact de l’ONU offrent un cadre prometteur dans ce sens. Dès lors, les évolutions en matières d’harmonisation à venir semblent d’ores et déjà s’articuler autour de ces objectifs.

 

Des objectifs pour sauver le monde

Les 17 ODD définis par le Global Compact de l’ONU offrent un référentiel adapté à la mesure de performances extra-financières comparables entre les organisations :

1) Pas de pauvreté

2) Faim « zéro »

3 ) Bonne santé et bien-être

4) Éducation de qualité

5 ) Égalité entre les sexes

6) Eau propre et assainissement

7) Énergie propre et d’un coût abordable

8) Travail décent et croissance économique

9) Industrie, innovation et infrastructure

10) Inégalités réduites

11) Villes et communautés durables

12) Consommation et production responsable

13) Mesures relatives à la lutte contre le réchauffement climatique

14) Vie aquatique

15) Vie terrestre

16) Paix, justice et institutions efficaces

17) Partenariats pour la réalisation des objectifs

 

D’ici à ce que toutes les entreprises du monde soient contraintes de publier un rapport de performances extra-financières, je vous recommande de vous pencher sur la question dans votre entreprise.

 

En effet, nous avons vu que la mesure des performances extra-financières est rendue difficile par la nature même des données à collecter. Le plus tôt vous entrerez dans ces logiques de collecte de données, le plus tôt vous serez en mesure d’en disposer.

 

Lorsque le moment sera venu, peut-être cela vous permettra-t-il de prendre une certaine avance vis à vis de vos concurrents 😉

 

Photo by by cookie_studio

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Romain

  • Démocratiser l’accès aux données : plus de cohérence dans les décisions

  • 3 bonnes raisons de faire du reporting une priorité

  • Museu do Amanhã, la visualisation des données scientifiques

  • Cartographier les données pour mieux connaître l’organisation

  • Tableau de bord Excel : 3 règles pour que le vôtre déchire

Romain est sur LinkedIn
La newsletter qui transforme

Sortez la tête de l'eau, une fois par mois depuis votre boîte mail.

C'est noté, merci pour votre inscription à la newsletter !
Oups... une erreur s'est produite. Merci de réessayer 🙂

Vous pouvez vous désabonner à tout moment. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

From The Insight

Apprendre des meilleurs. Booster sa transformation.

Podcast

Laissez-vous inspirer par les leaders de la transformation

Ressources

Outils offerts pour booster vos performances

Plateforme

Plateforme collaborative de conduite du changement