Top
Réduction des coûts, le rôle du reporting

Réduction des coûts, le rôle du reporting

La transformation digitale a bouleversé la manière dont les entreprises évoluent. En effet, elles ont dorénavant la possibilité de se connaître elles mêmes, sans filtre et en temps réel, grâce à la business intelligence. Lorsqu’il s’agit de réduction des coûts, les outils de reporting permettent d’avoir un regard froid sur la réalité de la situation. S’attacher à disposer de ces informations clefs sur la trésorerie peut vous permettre de sauver l’entreprise.

 

 

Reporting et compréhension du business

Les outils mis en oeuvre par le reporting présentent ce grand atout qu’ils permettent de comprendre l’activité. En fait, une stratégie de Business Intelligence bien faite permet de vivre au rythme du business. Les leaders qui appuient leurs décisions sur ces technologies peuvent réagir en temps réel. Qu’il s’agisse de marketing, de RH, de gestion de projet, tous les métiers progressent en s’appuyant sur le reporting.

 

Dès lors, je vous recommande de vous appuyer sur le reporting sans modération, pour accroitre la compréhension de l’entreprise au quotidien. Notamment lorsqu’il s’agit de réduction des coûts. En effet, aujourd’hui ces technologies sont parfaitement intégrées au quotidien des entreprises. La grande majorité des outils et logiciels métiers sont dématérialisés et vous avez la possibilité de récupérer les données en continue.

 

Lorsqu’il s’agit de comprendre comment l’entreprise dépense sa trésorerie, le reporting présente également l’avantage de le faire en temps réel. Avant que ces technologies soient aussi accessibles, il était nécessaire d’attendre d’avoir le compte de résultat pour savoir comment les ressources étaient dépensées. Maintenant, ces rapports sont rendus plus dynamiques, personnalisables et surtout, en temps réel. Sans compter l’apport en flexibilité puisque vous pouvez le faire vous même !

 

 

Trésorerie et visualisation des données

Utilisateurs de la première heure des neobanque, j’ai vu l’évolution de leurs interfaces. Ce qui me fascine le plus, c’est cette capacité qu’ont ces banques en ligne de proposer des reporting financiers détaillés sur la manière dont je gère mon argent. En effet, la plupart des neobanques proposent des interfaces bien plus poussées que leurs concurrentes traditionnelles.

 

Ces interfaces sont très inspirantes et j’aime me projeter en imaginant ce qu’elles pourraient apporter à un chef d’entreprise ou un responsable de service. Imaginez disposer de tout un ensemble de données actualisées en temps réel sur l’état actuel et projeté de la trésorerie. C’est tout à fait possible grâce au reporting financier. Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fascine.

 

réduction des coûts : graphique explicatif

 

Si vous suivez de prêt la trésorerie de votre entreprise, vous savez sûrement déjà qu’un compte bancaire est un peu comme une coque de bateau troué. Si rien n’est mis en place pour prévenir les fuites, l’entreprise coule. L’absence de disponibilité de trésorerie est en effet ce qui met beaucoup d’entreprise sur les rotules. Je suis convaincu que le reporting financier peut répondre à ce problème de réduction des coûts, à condition d’exploiter les données dont elle dispose.

 

 

Réduction des coûts, comment s’y prendre

Vous l’aurez compris, le reporting financier permet de comprendre l’entreprise plus en profondeur. En s’appuyant sur une visualisation de données digeste et ergonomique, vous avez la possibilité de rendre cette compréhension plus aisée. Néanmoins, pour profiter pleinement des possibilités offertes par le reporting financier en termes de réduction des coûts, il est nécessaire de procéder à une structuration des données de l’entreprise. Cette étape est en effet la base de toute approche centrée sur les données.

 

Pour cela, je vous invite à considérer ces quelques étapes qui vous permettront de construire un rapport détaillé sur l’évolution passée et projetée de votre trésorerie :

 

Catégoriser les dépenses

Avec le grand avantage que cela vous permet d’être absolument flexible puisque vous pouvez définir les catégories dont vous avez besoin

 

Réaliser un planning financier

En ce qui concerne les dépenses courantes, cela est relativement simple. Pour toutes les autres dépenses, je vous recommande chaudement de mobiliser vos équipes. Cela vous permettra de connaître avec précision les dépenses à prévoir – en avance.

Découvrez notre application pour créer votre planning financier en toute simplicité

 

Automatiser le plus possible

Dès que cela est possible, synchroniser vos outils. Pour cela, vous pouvez utiliser les APIs par exemple. Lorsqu’aucune API n’est disponible, ou pour vous épargner les frais de développement, jeter un oeil du côté des applications telles que zapier ou integromat.

 

Construire un tableau de bord

Cette dernière étape est la plus importante. Votre tableau de bord doit vous permettre de disposer de données digestes et faciles à interpréter.

 

Armé de ce nouveau rapport, vous vous rendrez vite compte des postes de dépens les plus conséquents et pourrez allez dans le détail de chaque catégorie que vous aurez définis. Apprêtez-vous à être étonné de tout ce que vous pourriez apprendre ! On ne s’en rend pas compte parfois mais des postes de dépenses minuscules, mais cumulés massivement, peuvent représenter des dépenses gigantesques dont on pourrait facilement se passer.

 

Par exemple, on a parfois du mal à évaluer avec précision ce que représentent les frais de déplacement au quotidien. Entre les Uber, Cabify, taxis, trains, avions, etc. toutes ces dépenses ne ressortent pas avec précision dans le compte de résultat. Dorénavant, vous pourrez les regrouper dans une seule catégorie “déplacement” de votre tableau de bord. Et je suis prêt à parier que vous allez vite revoir votre politique de déplacement !

 

Bonjour, moi c'est Romain.

Je suis entrepreneur, (ex)CFO d'une multinationale et étudiant en Executive MBA à l'IAE Paris-Sorbonne.

J'aime réfléchir et développer des solutions pour faciliter la prise de décision en m'appuyant sur le reporting. Rejoignez-moi sur LinkedIn ou sur Twitter.

☎️ Réserver 15 minutes dans mon agenda, pour échanger en visio le temps d'un café  ☕

Newsletter

En tant que professionnels 4.0, les données sont vos matières premières. Abonnez-vous à From The Insight, la newsletter mensuelle des best-practices de la prise de décision pour transformer vos données en insight.


Un email par mois. Pas de spam. Politique de confidentialité.

Partagez cet article à vos collègues

C'est ce qui m'aide le plus à faire connaître ce blog !

 

Photo : Freepik.com

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.