Top

Reporting

Tout ce qu’il faut savoir pour tirer le maximum des données au quotidien

Définition

Le reporting a pour vocation de relayer les informations pertinentes et fiables, à la bonne personne et au bon moment, dans le but d’améliorer la qualité et la rapidité de ses prises de décisions.

Chapitre 1

Définitions

Reporting : entreprise data-drivenUne entreprise data-driven, qu’est-ce que c’est ?

Imaginez-vous à l’embranchement de votre avenir. Vous souhaitez avancer sur le chemin de la vie, comme tout à chacun, mais êtes en proie au doute. Devez-vous prendre le chemin qui se trouve sur votre gauche, ou au contraire celui qui se trouve sur votre droite. Aller tout droit n’est pas une possibilité, sauf à vouloir finir ses jours contre un mur.

 

En bon décisionnaire que vous êtes, vous savez qu’il y a deux manières de vous décider :

soit 1) prendre la décision à l’aveugle, sur la base du “on verra bien” (aka YOLO) ou…

soit 2) vous appuyer sur les données tirées des témoignages, retours d’expérience de ceux qui ont pris cette décision avant vous, ainsi que sur vos propres souvenirs, sur la base du “réfléchir avant d’agir“.

 

Si vous êtes de nature réfléchie, la première option vous apparaît sûrement comme une hérésie. À juste titre, cela va de soit. Pourtant, c’est le pain quotidien de nombreuses entreprises, encore aujourd’hui.

 

En opposition aux prises de décisions hasardeuses, l’entreprise data-driven s’appuie la deuxième option pour supporter l’ensemble de ses décisions. C’est à dire que toutes les décisions sont prises à partir d’indicateurs pertinents qui s’appuient sur des données fiables.

 

Pour résumer, l’entreprise data-driven tire pleinement parti des possibilités offertes par le reporting pour mettre de l’intelligence dans son business.

Qu’est ce qu’une “donnée” dans le cas du reporting ?

Il est impossible d’envisager le reporting sans l’associer aux données. Même si, trop souvent, l’inverse ne se vérifie pas et les données prennent la poussière quelque part sur un serveur. C’est bien dommage.

 

En réalité, les données sont partout. Qu’il s’agisse des données de facturation, de production, de logistique, de comptabilité, de ressources humaines (la liste est longue, voir les champs d’application), elles sont exploitables dans le cadre du reporting.

 

Prenons l’exemple d’une simple facture. On n’imagine pas la quantité de données qu’elle peut contenir et qui sont autant d’informations exploitables. Par exemple, le client, le contact chez le client si vous êtes en BtoB, les produits ou les services vendus, les montants facturés, la situation sur le paiement, sur les délais de paiement, l’état comptable de la facture, …

 

Bref, dans toutes les entreprises, chaque donnée compte plus que l’autre parce qu’elle cache en elle une information. Tout l’art du reporting étant de percer leurs mystères et de mettre en lumière les belles histoires qu’elles ont à raconter.

Reporting : 3 notions cléLes 3 notions clefs du reporting

En reporting, trois notions sont fondamentales et s’alimentent les unes des autres. Il s’agit d’un triangle d’importance équilatéral.

 

Tout d’abord, il y a la Donnée.

Lorsque l’on parle de donnée, il faut l’envisager sous plusieurs formes et composantes. Les données se collectent, se rangent, se nettoient, se structurent, s’entrecroisent… bref, elles sont à la base de tout ce qui va suivre.

 

Ensuite, viennent les Indicateurs.

Les indicateurs sont les représentations graphiques qui vous permettent de comprendre vos données, de les interpréter simplement. Plus parlants que les tableurs, les indicateurs peuvent prendre la forme de graphiques et sont contenus dans des tableaux de bord.

 

Enfin, intervient la gouvernance

C’est en s’appuyant sur les indicateurs que la gouvernance de l’entreprise sera plus efficiente et prendra des décisions mieux informées. Les enjeux d’une bonne gouvernance, si l’ont met de côté la croissance de l’entreprise et le fait de déceler les tendances qui sont des activités inhérentes à la gouvernance, sont d’optimiser la qualité des données en continu. Pour collecter de meilleures données… Pour obtenir de meilleurs indicateurs… Pour prendre de meilleures décisions… Pour collecter de meilleures…

 

Bref, le circuit recommence… Alors ce n’est pas le triangle des Bermudes, certes, mais on a vite fait de se perdre dans les méandres du reporting ! C’est pourquoi nous avons fait ce guide d’ailleurs 😉

Chapitre 2

Quels sont les domaines auxquels s’applique le reporting ?

Finances

Comprendre la situation financières de l’entreprise en profondeur et anticiper ses évolutions

Marketing

Mesurer avec précisions les répercussions des actions marketings menées par l’entreprise

Ressources Humaines

Accompagner au mieux l’évolution des talents au sein de l’organisation

Logistique

Optimiser les stocks de l’entreprise ainsi que l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement

Comptabilité

Automatiser la ventilation des flux de comptabilité afin de disposer des états comptables en temps réels

Audit

Favoriser la remontée bottom-up des informations pour détecter les signaux faibles

Gestion de projet

Disposer en temps réel d’un état actualisé de l’avancée des projets de l’entreprise

Suivi des process

Mesurer la complétude des processus implémentés dans l’organisation

Contrôle de gestion

Impulser la responsabilisation des équipes via la mise en place de structures de vérification

Chapitre 3

Pourquoi utiliser le reporting ?

Baser les décisions sur des faits (et non plus sur des impressions)

D’aucun se targuent d’avoir un instinct infaillible, de déceler des opportunités de développement en écoutant le murmure des courants d’air dans les couloirs… Le reporting est aux antipodes de cette approche cabalistique.

 

En effet, le reporting permet de corroborer ses impressions, ses pressentiments, par des faits. Un moyen infaillible de prendre des décisions perspicaces.

Reporting : baser ses décisions sur des faits

Reporting : gagner du temps

Optimiser la productivité des équipes

Disposer des données qui comptent, au bon moment, au bon endroit, peut faire gagner des heures de recherche à vos équipes. Les technologies du reporting proposent en effet de structurer, classer et organiser l’intégralité des données disponibles dans l’entreprise. Puisque ces données sont disponibles, elles peuvent être analysées… sans perdre de temps à les chercher.

Disposer d’informations pour comprendre le business… et avancer

Le quotidien de nombreux dirigeants est parsemé de velléités. Combien de décisions, d’orientation stratégiques, ont été rêvées, envisagées, sans pour autant être suivies d’actions concrètes ? Avec le reporting, c’est la fin de ces scénarios improductifs. Chaque décision s’appuie sur des faits concrets, et la réalisation des décisions prises peut, elle aussi, être mesurée en temps réel.

Reporting : disposer des informations et avancer

Reporting : favoriser la transparence

Favoriser la transparence au seins de l’entreprise

Avec l’avènement de nouvelles approches managériales, la totalité des collaborateurs est mise à contribution du développement de l’entreprise. Les outils de reporting, en mettant à la disposition de tous l’intégralité des données produites par l’entreprise et son environnement, permets de faire remonter des informations invisibles jusqu’alors. Dès lors, les signaux faibles prennent de la force et l’entreprise peut déceler les opportunités d’amélioration plus rapidement.

Fédérer et rassembler vos équipes autour d’objectifs communs

La mise en commun des ressources data de l’entreprise, la mesure systématique de l’atteinte des objectifs décidés, permet de mettre toutes les équipes à la même page. En effet, puisque chaque décision s’appuie sur des faits et est suivi d’une mesure appropriée, tout à chacun est en mesure de constater le résultat de ses efforts et de définir un plan d’amélioration adapté à chaque situation.

Reporting : fédérer les équipes

Chapitre 4

Le reporting en statistiques

90%

des Directeur de services IT projettent d’augmenter leur budget d’acquisition d’outil de reporting

Source : Forbes, 2019

53%

des entreprises ont adopté l’analyse Big Data

Source : Forbes, 2017

60%

des professionnels utilisent les analyses prédictives depuis janvier 2019

Source :  Forbes, 2019

52%

des données en moyenne sont non classifiées, voire totalement inconnues au sein des entreprises

Source : Veritas, 2019

40%

des tâches de Data Science seront automatisées à l’horizon 2030

Source : Le Monde Informatique, 2019

79%

des managers s’accordent à dire que ne pas adopter la technologie Big Data serait préjudiciable pour la compétitivité des entreprises

Source : Forbes, 2018

+10%

Les entreprises qui utilisent les technologies Big Data ont vu leurs bénéfices augmenter de 8 à 10%

Source : Entrepreneur, 2019

14%

des professionnels de l’investissement utilisent les données des cartes de crédit et des logiciels sur points de vente pour étoffer leurs bases de données

Source : The Hill, 2019

Je souhaite me faire accompagner

Nous vous aidons à implémenter les meilleures pratiques au sein de votre organisation afin de tirer profit de vos données.

Chapitre 5

Exemples d’utilisation du reporting

Reporting : le cas Nike

Prédire les comportements d’achat pour envoyer le bon produit au bon client… avant qu’il le commande

L’emblématique marque à la virgule est au beau milieu d’une profonde transformation de son modèle économique. Selon un communiqué de presse de la marque, elle se concentre sur une stratégie de vente directe au consommateur.

 

En croisant les données liées aux habitude de consommation de ses clients avec des données enrichies liées à la santé et aux exercices de routine, Nike utilisera probablement l’expédition anticipée de ses produits. En d’autres termes, les articles seront envoyés avant même que le client les ai commandés.

Reporting : le cas Youtube

Compiler les données des créateurs les plus influents pour leur offrir un cadeau ultra personnalisé

Avec l’avènement du content marketing, les créateurs de vidéos se multiplient et le réseau social Youtube ne cesse de croître. Pour récompenser les créateurs de contenus qui font vivre sa plateforme, Youtube a déployé un programme “reward”. Ainsi, à chaque fois qu’un créateur atteint un pallier symbolique dans le développement de sa chaîne, il se voit remettre un goodie.

 

En 2018, Youtube a créer toute une série de livres entièrement personnalisées des données relatives au parcours des créateurs sur le réseaux social. Depuis leur inscription sur la plateforme jusqu’au moment fatidique où ils passaient le cap du million d’abonnés. De quoi fidéliser les créateurs de contenus au réseau social.

Reporting : le cas Netflix

Recommander aux utilisateurs les contenus qui vont leur plaire en se basant sur ce qu’ils ont déjà vu

Netflix a su conquérir une quantité impressionnante de clients : 167 millions de client dans le monde. Soit autant de “téléspectateurs” qui génèrent une quantité de données énormes. La plateforme utilise ces données pour mieux comprendre les goûts de ses clients et leur proposer des contenus susceptibles de leur plaire.

 

En s’appuyant sur les informations qu’elle collecte et en leur appliquant tout un ensemble d’analyses prédictives, le résultat est à la hauteur des espérances : au premier trimestre 2015, plus de 10 milliards d’heures de vidéo ont été diffusés sur la plateforme !

 

“Il existe 33 millions de versions différentes de Netflix.”

– Joris Evers, Director of Global Communications

reporting : le cas cocacola

Collecter les préférences des consommateurs pour déceler les opportunités de création de produits nouveaux

Coca Cola investi massivement dans l’Intelligence Artificielle. D’autre part, la marque collecte une quantité pharamineuse d’informations provenant de sources multiples, comme par exemple des fontaines de soda qui permettent aux utilisateurs de choisir les parfums qu’ils veulent mélanger.

 

En analysant les données émanant de ces fontaines, Coca Cola peut détecter les récurrences dans les mélanges et déduire ceux que ses consommateurs préfèrent. C’est ainsi que le produit Fanta Cherry a vu le jour début 2017.

Chapitre 6

Nos publications à propos de reporting