Top

Prise de décision : les données ont tant d’histoires à nous raconter

Les données sont produites de manière exponentielle. Dans le monde, 2,5 quintilions d’octets sont produit tous les jours. C’est juste, énorme. Les entreprises ne sont pas en reste. Au contraire, la croissance des données produites par les entreprises est exponentielle. Ces données contiennent des informations inestimables sur lesquelles appuyer leur prise de décision. Selon moi, il existe une suite logique de trois composantes pour passer des données brutes à des données qui parlent à toutes les équipes.

 

 

Prise de décision niv.1 : Business Intelligence

La Business Intelligence, autrement appelée “informatique décisionnelle” est un sujet qui me passionne. Il s’agit des outils et méthodes qui permettent de collecter, structurer, modéliser et restituer les données d’une entreprise de manière limpide. Quand on se représente toutes les données que produisent les entreprises, on comprend l’intérêt de l’informatique décisionnelle pour la prise de décision.

 

La BI est une composante stratégique pour l’entreprise. Elle s’adresse à toute la hiérarchie, facilitant la prise de décision. D’un point de vue dirigeant, elle permet de disposer d’informations clefs quant à l’orientation stratégique de l’entreprise. D’un point de vue métier, elle permet de comprendre les performances de chacun et de les améliorer.

 

En ce sens, l’informatique décisionnelle est un terrain de jeu très vaste. Elle touche à tellement d’aspect de la vie de l’entreprise que ses applications sont tous les jours plus nombreuses. En permettant d’avoir une vue d’ensemble des activités et des performances, elle facilite la prise de décision.

 

 

Prise de décision niv.2 : KPIs

L’un des aspects les plus essentiels de l’informatique décisionnelle, est de révéler les indicateurs clefs de performances. Plus connus sous le terme de “KPI” pour “Key Performance Indicator”. Ces indicateurs triés sur le volet mettent en exergue la performance de l’entreprise au regard de sa stratégie. En d’autres termes, les indicateurs clefs de performances ont pour enjeu d’extraire les informations, en démocratiser l’accès et soutenir la prise de décision.

 

En effet, les managers succombent parfois à la tentation de couvrir le spectre le plus large possible d’indicateurs de performances. Difficile de les en blâmer, il y a tellement de données qu’on ne sait parfois même plus quoi en faire. À grands renforts de graphiques, de nuages de points, de tableaux, de courbes et de barres, leurs reporting sont surchargés. Dès lors, il devient difficile de comprendre ce que les données racontent : elles parlent toutes en même temps dans un brouhaha incompréhensible.

 

Dès lors, le choix des KPIs doit être le fruit d’une réflexion profonde. L’objet de cette réflexion est de définir les indicateurs le plus pertinents pour faciliter la prise de décision. En représentant le rythme des activités critiques de l’entreprise, les KPIs portent les discussions de tous les acteurs… à condition qu’ils soient compris.

 

 

Prise de décision niv.3 : Data Visualisation

Nous l’avons vu, les indicateurs de performances sont censés aider à la prise de décision. Cependant, pour être compris par toutes les personnes auxquelles ils s’adressent, ils doivent parler d’une même voix à tous. C’est à ce moment qu’intervient ce que l’on appelle la Data Visualisation. Cette dernière composante de la chaîne d’interprétation des donnée est la plus graphique. Elle permet de visualiser les données pour mieux les comprendre.

 

L’exercice de la Data Visualisation est à la croisée des chemins entre la synthèse et l’esthétisme. Il s’agit d’une représentation graphique des données issues des activités de l’entreprise, passées à la moulinette des KPIs. Cette composante est pour moi la plus intéressante car elle permet de donner une signification aux données et aux indicateurs. En d’autres termes, la Data Visualisation est un moyen de raconter l’histoire de l’entreprise à travers les données qu’elle génère au quotidien.

 

Grâce à la Data Visualisation, les informations les plus pertinentes apparaissent clairement. Ainsi, l’interprétation de ces dernières est simplifiée. En comprenant l’activité de l’entreprise, dans son ensemble, la prise de décision est plus sereine, justifiée et traçable.

 

 

Bonjour, moi c'est Romain.

Je suis entrepreneur, (ex)CFO d'une multinationale et étudiant en Executive MBA à l'IAE Paris-Sorbonne.

J'aime réfléchir et développer des solutions pour faciliter la prise de décision en m'appuyant sur le reporting.

Retrouvez moi sur LinkedIn ou sur Twitter.

Newsletter

📊 En tant que professionnels 2.0, les données sont vos matières premières. Abonnez-vous à From The Insight, une newsletter mensuelle des best-practices de la prise de décision pour transformer vos données en insight.

Un email par mois. Pas de spam. Politique de confidentialité.

En cadeau de bienvenue, bénéficiez d'un accès premium gratuit à notre suite d'application.

Partagez cet article à vos collègues

C'est ce qui m'aide le plus à faire connaître ce blog !

 

 

Photo by Adam Nowakowski on Unsplash

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.