Top
performances extra-financières

Performances extra-financières, clefs d’un succès durable

Pendant des décennies les entreprises se sont concentrées sur leurs performances financières. À elles seules, elles suffisaient à démontrer la viabilité d’une société. Depuis presque 10 ans cependant, les choses ont changé. Lentement, mais sûrement. Et dorénavant les performances extra-financières font parti du paysage du reporting. Je crois quant à moi, qu’elles sont les clefs d’un succès durable.

 

Performances extra-financières, définitions

Les entreprises ont toujours communiqué sur leurs performances financières exclusivement. Ces informations, à destination des actionnaires et des investisseurs, étaient l’unique support sur lequel l’entreprise était évaluée.

 

Néanmoins, à force de pressions sociales et environnementales, force a été de constater que les activités des entreprises ont des conséquences autres que financières. En effet, l’activité des entreprises façonne la société et ont une incidence sur le monde dans son ensemble. En plus des informations financières traditionnelles, l’entreprise génère des performances extra-financières, qu’elle le veuille ou non.

 

Depuis le 15 mai 2001, ces performances extra-financières sont prise en considération. Dès lors, les entreprises cotées en bourse ont l’obligation d’intégrer un reporting extra-financier à leurs rapports annuels. Cette loi est relative aux nouvelles régulations économiques, notamment en termes de responsabilités sociétales des entreprises. Elle a donc pour vocation d’imposer aux entreprises davantage de transparence sur leurs activités, caractéristiques et organisation.

 

 

Au delà de l’obligation légale de reporting de performances extra-financières

Cependant, depuis 2001 les entreprises se cantonnait au cadre législatif pour leur reporting de performances extra-financières. En d’autres termes, elles établissaient ce reporting parce qu’elles y étaient contraintes. Je reste convaincu que la grande majorité d’entres elles ne prêtaient pas réellement attention à ces indicateurs de performances. La satisfaction des dividendes versés aux investisseurs prenant systématiquement le pas sur le reste.

 

Néanmoins, je crois que la crise du Covid-19 a redistribué les cartes. À minima, les entreprises – à travers les personnes qui les composent – ont prise conscience de l’importance des enjeux autres que financiers. Faire de l’argent juste pour faire de l’argent ne suffit plus. En effet, dorénavant les entreprises prennent davantage en considération leurs performances extra-financières.

 

C’est tant mieux. Au delà d’apporter de la transparence, elles apportent un ensemble d’informations capitales pour préparer l’avenir avec plus de sérénité. Parce qu’en fin de compte, il ne faut pas se tromper : les performances extra-financière et financières sont très intimement liées.

 

 

Les performances extra-financières pour construire l’avenir

En effet, les performances extra-financières sont le socle de performances financières durables. Ce n’est pas un hasard si les entreprises qui intègrent les aspects RSE s’en sortent mieux face aux crises. Dès lors, il me semble essentiel pour toutes les entreprises de prendre en considération leurs données extra-financières.

 

Cependant, la mesure de performances extra-financières est difficile. Une majorité d’entreprise ne savent même pas par où commencer. Il est plus simple d’additionner des volumes de ventes que de mesurer l’impact social de ses actions. La mesure de données extra-financières serait donc comme une interprétation chiffrée de données non chiffrées.

 

Pourtant, c’est bien l’interprétation de ces performances extra-financières qui permet d’en savoir davantage sur son activité. Disposer d’indicateurs basés sur ces données permet de peaufiner sa stratégie, de s’adapter plus facilement et de mesurer les résultats de ses actions. Pour savoir par où commencer, je vous recommande de consulter cet article : Données extra-financières, démonstration de l’engagement des entreprises ?

 

 

Bonjour, moi c'est Romain.

Je suis entrepreneur, (ex)CFO d'une multinationale et étudiant en Executive MBA à l'IAE Paris-Sorbonne.

J'aime réfléchir et développer des solutions pour faciliter la prise de décision en m'appuyant sur le reporting. Rejoignez-moi sur LinkedIn ou sur Twitter.

☎️ Réserver 15 minutes dans mon agenda, pour échanger en visio le temps d'un café  ☕

Newsletter

En tant que professionnels 4.0, les données sont vos matières premières. Abonnez-vous à From The Insight, la newsletter mensuelle des best-practices de la prise de décision pour transformer vos données en insight.


Un email par mois. Pas de spam. Politique de confidentialité.

Partagez cet article à vos collègues

C'est ce qui m'aide le plus à faire connaître ce blog !

 

Photo by Carlos “Grury” Santos on Unsplash

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.